Tout savoir sur le liège

Chêne-liège

Comment le liège est-il fabriqué?

Tout est histoire d’arbre, d’écorce et de patience…

Le liège est présent dans l’écorce de certains arbres, notamment dans le bien nommé « Chêne-Liège ».

La première écorce produite par le chêne-liège est appelée « liège mâle ». Elle est crevassée, dure et difficile à travailler. Il faut attendre que l’arbre ait entre 20 et 25 ans pour pouvoir la retirer: c’est ce qu’on appelle le « démasclage ». Ce liège mâle servira plutôt de matériau d’isolation ou de composant pour la fabrication de linoléum.

Après ce démasclage, l’écorce devient plus souple, plus régulière et de meilleure qualité: c’est le « liège femelle ». Cette écorce est prélevée de l’arbre dès que celle-ci atteint l’épaisseur suffisante, soit 3cm. C’est avec ce fameux liège que je confectionne mes créations.

Il faut attendre entre 9 et 15 ans entre deux prélèvements d’écorce.

Vous l’avez compris, il n’est pas nécessaire d’abattre l’arbre pour récolter le liège !  Lors de la levée (le prélèvement de l’écorce), tout est fait pour ne pas endommager l’arbre. Professionnels qualifiés, utilisation d’outils spécifiques, calcul du coefficient d’écorçage, … Nous ne prélevons seulement ce que l’arbre est capable de régénérer. Voilà une matière naturelle et durable !

Le chêne-liège vit en moyenne 150 ans et nous pouvons ainsi récolter entre 12 et 15 fois son écorce.

Les propriétés du liège femelle

Pourquoi ai-je décidé d’utiliser le liège? Pour toutes ses propriétés naturelles remarquables !

Pour commencer, il est 100% naturel et renouvelable. Valeur importante à mes yeux.

Le liège est aussi imperméable à l’eau grâce à une substance cireuse contenue dans ces cellules: la subérine.

C’est un matériau léger et résistant ! Il a un « coefficient de frottement » élevé, ce qui lui confère une durée de vie importante. Qualité indispensable pour mes sacs, portefeuilles, …  Que vous puissiez les garder longtemps !

Autre avantage, il ne vient pas de l’autre bout du monde. Il est principalement produit en France, au Portugal, en Espagne et au Maghreb.

Et, tout simplement, il est agréable à travailler. Personnalisable à l’infini, il peut être teinté, coloré, coupé, ajusté, boutonné, … La seule limite est l’imagination !

Il est une très bonne alternative au cuir, traditionnellement utilisé en maroquinerie. C’est pourquoi le liège est souvent appelé « cuir végétal » ou « cuir vegan » !

Le liège et moi 

Pour mes articles de maroquinerie, j’ai choisi d’utiliser exclusivement du liège biologique, qui provient, soit du sud de la France, soit du Portugal.

N’hésitez pas à cliquer ici ou encore ici pour découvrir mes créations ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *